25 mars 2012



C'est fou comme, parfois, la vie peut devenir compliquée. Vous savez, comme ces nœuds inextricables qui se font dans les boîtes à bijoux quand personne ne regarde. C'est fou comme, parfois, marcher-écrire-parler ne sert à rien, rien du tout. Certains disent qu'il faut savoir être patient, que le nœud finit toujours par disparaître comme il est venu : sans qu'on s'y attende. D'autres pensent qu'il faut écouter, sentir. Ressentir. Vivre follement. Et c'est peut-être à cause du printemps doré, du bleu du ciel ou des caresses du soleil mais là, je n'ai qu'une envie. Plaider la folie.

6 commentaires:

  1. Tu es belle en rouge*
    Je t'embrasse pour te donner l'élan de la folie

    RépondreSupprimer
  2. Elles sont belles tes photos ♥
    Et merci beaucoup pour ton p'tit mot chez moi *_*
    Belle journée.

    RépondreSupprimer
  3. Les jardins Boboli... Mmmmmmh. Des touches de rouge...

    RépondreSupprimer
  4. c'est beau...le texte et les photos...

    RépondreSupprimer
  5. j'aime beaucoup la 1ère photo avec les touches de rouge...merci pour ton gentil comm' chez moi...qui me permet de decouvrir ton bel univers :-)

    RépondreSupprimer